30% de rabais pour les 30 ans

Neuchâtel inédite

Nous vous proposons de découvrir le pays de Neuchâtel sous un jour nouveau, hors des sentiers battus et loin des clichés. C’est parti !

Connu par tous pour être le canton qui a vu la naissance de Le Corbusier, pour abriter le Laténium, le plus grand musée archéologique de Suisse et ses impressionnantes mosaïques romaines, le canton de Neuchâtel est également considéré le berceau de la haute horlogerie suisse. Les magnifiques paysages des Gorges de l’Areuse ou du Creux-du-Van sont des destinations de rêve pour les randonneurs du dimanche. Mais le pays de Neuchâtel regorge de lieux insolites et de pépites qui ne demandent qu’à être découvertes. Partons à l’aventure hors des sentiers battus !

Les Moulins souterrains du Col-des-Roches

Cachés au regard des passants en surface, les Moulins souterrains du Col-des-Roches sont une merveille d’ingéniosité. Au milieu d’une zone marécageuse, des meuniers ont décidé de faire de leur mieux avec ce qu’ils avaient à disposition et ont profité d’une chute de plusieurs mètres à l’emposieu du Col-des-Roches pour installer des roues hydrauliques. Cette grotte creusée au XVIIème siècle accueille, 23 mètres sous terre, une merveille de l’ingéniosité, des roues hydrauliques souterraines qui actionnent des moulins, une scierie, une rebatte et une huilière. Vous ne savez pas de quoi il s’agit, pas de panique, vous pouvez venir découvrir ces installations du mardi au dimanche, et en apprendre plus sur l’histoire de ce lieu insolite.

La glacière de Monlési : un rafraîchissement inespéré

Avis aux amateurs de frissons : vous serez ravis par cette particularité géographique du canton de Neuchâtel ! A quelques kilomètres de la Brévine, cette glacière naturelle contient 6000 m3 de glace qui se régénèrent en permanence. Un véritable spectacle de stalactites et stalagmites viendront émerveiller les plus valeureux qui oseront s’aventurer dans la salle de 40 mètres sur 29 mètres, au fond d’un puits de 16 mètres de profondeur. Attention, cette expédition n’est pas recommandée pour les frileux !

Découvrez l’histoire de l’absinthe

Un des derniers séchoirs à absinthe du Val-de-Travers ouvre ses portes au public de mai à octobre. L’imposante bâtisse de bois, au cœur du village de Boveresse, attire le regard. Construit en 1893, il n’accueillit ses activités de séchage que durant 25 ans, l’interdiction de l’absinthe, en 1908, mettant un terme à sa fonction première. De nos jours, il abrite une exposition sur la culture et le séchage des plantes d’absinthe.

Le sentier des statues

A La Sagne, sentier est un parcours enchanteur, semé de 120 statues, sculptées dans souches des d’arbre qui invitent à la rêverie et à l’émerveillement. Cette jolie promenade en forme de boucle vous permettra de prendre un bol d’air sous le regard silencieux de figures humaines, végétales ou animales taillées dans le bois.

Un minaret en pleine ville

Ce n’est pas forcément une étape « hors des sentiers battus », mais ne ratez pas le minaret de Philippe Suchard si vous passez par Serrières ! Il surplombe l’usine Suchard, et il est le témoin du goût de Philippe Suchard, fondateur de la Chocolaterie Suchard, pour l’Orient. Insolite dans le paysage neuchâtelois, ce minaret date de 1868 et détonne dans l’architecture de Serrières. Simple fantaisie d’un amoureux de l’Orient, cette extravagante construction est l’œuvre d’un architecte neuchâtelois ne s’étant jamais auparavant illustré dans des bâtiments orientalisants.

Quelques adresses qui valent le détour :

  • Arrêtez-vous à la maison du Prussien, et découvrez dans ce bâtiment préservé un restaurant gastronomique et une page de l’histoire neuchâteloise
  • Le Buffet d’un tram, Cortaillod : dégustez votre repas dans le feuillage d’un grand marronnier
  • Brunch sur l’eau : profitez d’une croisière sur le plus grand lac entièrement suisse pour bruncher en paix (Brunch Navigation LNM)
  • Le Café des mines : dégustez leur fameux jambon cuit dans l’asphalte, et accompagnez-le d’un verre d’Oeil-de-Perdrix du pays après une visite des mines du Val-de-Travers.